Rich Aucoin

Il aura fallu trois de travail et la complicité de 500 musiciens (!!!) pour que le canadien Rich Aucoin accouche de son album péplum composé de 23 titres : « We’re All Dying to Live ».

A l’écoute, on devine que le canadien à digéré beaucoup de MGMT, de Bowie et de Daft Punk lors de l’enregistrement… Et en Live, cela donne un cocktail explosif. Seul ou accompagné d’un batteur, il propose au public une multitude de choses… D’une introduction personnalisée sur écran à une danse avec le public sous un parachute multicolore… Vous en ressortirez épuisés et heureux !

Alors lorsqu’on nous a dit qu’on ne disposait que de trente minutes juste avant qu’il ne monte sur scène, pour l’enregistrer… on s’est vraiment demandé comment faire… Impossible de bouger ses machines, hors de question de faire un karaoké avec son mp3…

Les mecs de BRNS nous avaient dit qu’ils l’avaient souvent croisé en festival et qu’ils adoraient son album…La veille, nous leur avons donc  proposé de venir l’accompagner ! Ils ont accepté sans trop savoir dans quoi il s'embarquaient... C’est donc sur la route vers le métro Botanique qu’ils ont répété et bidouillé quelques arrangements…

Un moment à part, loufoque, rythmé par la ritournelle des escalators…

 

Titre interprété: 
It

Qu'en pensez vous?

Add new comment

CAPTCHA
Afin d'éviter les spams, merci de bien vouloir retranscrire les lettres inscrites ici.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.